Holy Order Forum

Le forum de la Team Holy Order, l'équipe des joueurs confirmés de l'est de la France sur Gundam SEED Destiny Rengou vs ZAFT II, SoulCalibur IV, Blazblue et Dissidia - Final Fantasy.


    Code Geass - Hangyaku no Lelouch

    Partagez
    avatar
    KAYZ
    Membre du Holy Order
    Membre du Holy Order

    Masculin Balance Dragon
    Nombre de messages : 140
    Date de naissance : 13/10/1988
    Age : 28
    Date d'inscription : 27/05/2008

    Code Geass - Hangyaku no Lelouch

    Message  KAYZ le Mer 8 Oct - 13:38

    C'est parti pour une ovation toute particulière à une série qui à fait des vagues et qui fera encore parler d'elle pendant un moment.
    Code Geass est devenu un quasi-mythe pour les fans du genre et l'anime numéro 1 des presque 35% des personnes qui veulent découvrir le monde de la japanimation ( info tirée d'un article Animeka, à prendre avec des baguettes ).



    Bref résumé de l'histoire.

    Nous sommes en 2010, la Terre est le théâtre de guerres innombrables. La superpuissance Brittania entreprend d'annexer de nombreux pays puissants pour des raisons économiques ou politique, parmi ces pays, le Japon.
    Les pays colonisés perdent leur statut, leur gouvernement, leur liberté et aussi leur nom.
    C'est ainsi qu'en très peu de temps, le Japon, ciblé pour ses imposantes ressources en Sakuradite ( nouveau carburant ), devient l'Area 11 ( prononcé en japonais "éria jûichi" ).

    Des années plus tard, l'Area 11 prospsère à sa façon, les Brittaniens vivent dans des quartiers réconstitués, plates-formes somptueuses à la pointe de la technologie, alors que les ex-japonais se terrent dans leurs anciennes villes dévastées, transformées en vulgaires ghettos, où la vie est dure. Certains tentent de vivre parmi les Brittaniens, courbant l'échine pour ne pas se faire massacrer par les dominateurs.
    Pourtant, une poignée de rebelles effectuent des opérations terroristes à l'encontre des occupants. C'est ainsi que, lors d'une fuite pour subtiliser un caisson étanche contenant du gaz mortel, un jeune garçon, Lelouch lamperouge, est impliqué dans leurs activités.

    Par un concours de circonstances tenant de la folie furieuse, le jeune lelouch se verra confronter à son ami Suzaku, désormais militaire pour l'armée Brittanienne bien que ex-japonais, qu'il n'a pas revu depuis longtemps, et alors que la discussion s'installe, le container étanche s'ouvre et en sors non pas du gaz mais une jeune fille à la longue chevelure verte.
    Les deux garçons n'ont pas le temps de se poser de questions que d'autres militaires arrivent et tentent de les supprimer. Lelouch fuira avec elle pour être bêtement rattrapé un peu plus loin. La jeune fille se prend une balle en plein front, et alors que la mort semble s'annoncer pour lui aussi, Lelouch est aggripé par la main de la fille qui devait être morte. Il reçoit alors un pouvoir bien au-delà de tout ce qu'il espérait, le Geass, un oeil magique permettant de donner un ordre absolu à celui qui vous fais face.

    Se tirant d'affaire grâce à son nouveau pouvoir, il va mener les rebelles dans leur combat désespéré contre Brittania et souffle nouveau aux terroristes japonais.
    Car Lelouch n'a qu'un seul but, détruire Brittania, et son père, l'empereur Charles, qui l'a jadis expédié, lui et sa soeur Nanally, au Japon, avant même son invasion.

    La haine de Lelouch contre Brittania fera de lui le mystérieux Zero, et il jouera entre sa vie au collège et la guerilla japonaise, afin de pourvoir à son but final : détruire Brittania et offrir à sa soeur Nanally un monde de paix.

    MAIS
    Lelouch n'est pas seul à vouloir changer le monde. Suzaku, qui s'est tiré de sa confrontation avec ses supérieurs, s'est vu donner le contrôle d'une unité mécanique mobile de toute dernière génération : le Lancelot. Son but est de gravir les échelons de la société Brittanienne, pour changer le système de l'intérieur et créer un monde de paix.

    Il sera confronté à Lelouch, sous les traits de Zero, ignorant totalement le destin cynique qui les as fait devenir des ennemis.





    Code Geass est une aventure de gros méchas à la base, mais elle recelle bien plus d'intrigues et de complexité qu'un simple anime de combat de robots. Les unités mobiles, appelées Knightmare Frames, sont les outils des tensions politiques et le moyen de combat utilisé en lieu et place des tanks et chars, présents dans l'histoire mais totalement obsolètes.

    L'idée d'une superpuissance mondiale est un sujet récurrent dans la Science-Fiction, mais le contraste entre les vainqueurs et les vaincus n'est jamais autant actualisé que celui dépeint dans Code Geass.
    Le ghetto est un lieu pourri, qui n'a rien à voir avec une quelconque cité futuriste, mais bien à l'idée que l'on se fait de nos jours de bâtiments pourris, dans des rues délabrées et insalubres avec des marchandises de basses qualitées.
    On pourrait se réferre aux villages français sous l'occupation allemande, lors de la seconde guerre mondiale.

    L'histoire la plus importante au niveau relationnel, et en regard de tous les liens qui unissent les nombreux personnages de cette série, est le lien d'amitié très fort entre Lelouch et Suzaku.
    On retrouve l'idée de confrontation entre deux amis dans Gundam Seed, où l'on ses ouvient que Kira et Athrun finissent par combattre côte à côte pour la même cause. Dans Code Geass, ce n'est pas aussi simple. Seul leur courte relation d'enfance les unis et même si elle fut intense, il n'en reste pas moins que Lelouch et Suzaku sont diamétralement opposés.
    Lelouch est sûr de lui, il est issu de la noblesse Brittanienne, 17eme fils de l'Empereur ( si je me souviens bien ), il avance prudemment, en calculant chacune de ses actions, est un excellent joueur d'échec et ne recule devant aucune méthode pour faire avancer ses idéaux.
    Suzaku est le fils de feu le minsitre japonais Kururugi Genbu, il est un enfant appliqué qui ne cherche pas la victoire à tout prix. Il s'abstient à une discipline de fer et poursuit ses idéaux dans la droite ligne de ses convictions tout en préservant honneur, fierté et bienséance dans tout ce qu'il fait. Il est devenu avec l'âge un combattant hors pair, que ce soit à mains nues ou aux commandes de son Knightmare.

    La foulitude des relations dépeintes dans cette série lui donnent également un caractère particulier. A part peut-être les citoyens impliqués dans les attentas et les militaires de rang, il n'y à pas de personnage qui apparaisse dans la série qui ne soit important et possède un lien étroit avec un des autres personnages principaux. Les envirronnements sont également nombreux, la guerilla de lelouch s'étend à tout le Japon dans un premier temps, pour atteindre le monde entier dans la deuxième saison. Le souci du détail est terrible dans cette série.



    Les combats ne sont pa qu'une succesion de destruction et de poursuites. Dès le départ de la série, chaque combat est hautement stratégique, chacun des dirigeants ayant une influence très particulière sur le déroulement des opérations. On se retrouve parfois avec des scènes de combats de cerveaux, qui rappelent le duels stratégiques de Death note, avec la touche polar en moins.
    Même si il est bon de rajouter que la touche polar est présente d'une autre manière dans Code Geass, en effet, le mystère de l'identité de Zero pousse plusieurs personnes à enquêter, et les révélations s'enchaînent de façon imprévues, alors que la série avance.


    Un autre mais non moins important âtout de la série est justement le fait qu'il est très difficile de prévoir ce qui va se passer. L'histoire n'est pas linéaire, car même si Lelouch est très prévoyant, des évènements hors de son contrôle et des imprévus comme par exemple l'apparition de l'invincible Lancelot, font que l'anime prends parfois des tournures dramatiques spectaculaires à la limite du crédible, mais toujours dans l'esprit de la série.


    Pour finir, le Geass, élément déclencheur de toute l'histoire jalonne cette dernière par son mystère. En effet, les possesseurs de geass se révèlent au fur et à mesure de l'aventure. Des indices sont donnés quant aux origines de ce dernier, et amèneront Lelouch à changer ses plans plusieurs fois, ou à faire face à des évènements totalements imprévus et très souvent mortels pour lui ou ses proches.

    Quelque mot enfin sur le finish, Code Geass, sans être prétentieux ou trop innovateur, se conclut sur une touche optimiste et ouverte, qui dénote complètement des évènements précédents de l'histoire. Si le contexte géopolitique de l'intrigue dépeint un de nos futurs possibles, la fin est une note ultra-légère et bienvenue.
    Les avis sont mitigés par rapport à cette conclusion, mais on ne peut pas dire qu'elle est hors de propos.



    A propos des méchas.
    Les principaux Knightmare sont le Lancelot de Suzaku et le Guren de Kalen.
    Ils sont eux aussi deux antagonistes, mais de force égale, et leur pilote sont presque tout aussi talentueux l'un que l'autre.
    L'un est très clair, dans une note chevaleresque, l'autre évoque plutôt un démon. Leurs armes sont d'ailleurs appropriées à ces clichés, si le Lnacelot se bat à l'épée et au bouclier, le Guren lui expolse ses adversaire à l'aide d'un bras surdimensionné équipé de griffes gigantesque et tirant des explosions qui soufflent les unités adverses.
    Le contraste est clairement posé entre le combattant de la lumière et la guerrière des ombres, pour reprendre une image d'un wallpaper.




    Leur version améliorée, le Lancelot Albion et le Guren hatchi seiten sont, avec leurs ailes d'énergies, comparables à un ange et un démon. Il n'est donc pas éttonant de voir que le tout dernier combat de la série oppose ces deux unités.




    Les autres méchas sont aussi stylisés, on notera le Tristan qui se transforme comme le Gundam Zeta, le Mordred, avec son canon abusé, le Galahad et son épée de trois kilomètres de long, le Percival et sa tronche de cheval difforme, le Gawain et sa puissance abusée...



    Petit mot sur les intros et endings, des images accrocheuses, parfois répétitives d'une ontro à l'autre mais rarement, les endings sont agrémentées d'images artistiques, que je suppose de Clamp, mais je parle dans savoir, des artworks sur la série. Quant à la musique... je vous laisse en juger, moi j'aime bien.

      La date/heure actuelle est Lun 27 Mar - 7:51